Lectures

George

couv32768504

Auteur: Alex Gino
Éditeur: L’école des loisirs
Collection: Neuf
172 pages
14,50 euros
roman dès 9 ans

La quatrième de couverture:

Beaucoup de gens aiment George. Maman est très fière de son petit garçon, elle pense qu’il deviendra « un jeune homme très bien ». Scott aime beaucoup son « frérot ».

Et Kelly le tient pour son « meilleur ami ». Mais George sait que les gens ne voient pas qui elle est vraiment. Car, George en a la certitude, elle est une fille.

Alors, quand sa maîtresse propose de jouer une pièce de théâtre à l’école, George veut plus que tout interpréter le personnage de Charlotte. Elle sera parfaite, et les gens verrons enfin qui elle est.

Comment leur faire comprendre que c’est le rôle de sa vie ?


Mon avis:

On peut dire que George a fait grand bruit sur la toile ces derniers temps.Cette sortie de février 2007 chez l’école des loisirs est en effet très intéressante car ce roman parle de la trans-identité chez un enfant assez jeune et s’adresse aux marmots du même âge. Bien entendu, étant très intéressée par la question de la représentation de la société la plus inclusive possible et aimant beaucoup l’éditeur je n’ai pas pu passer à côté. J’ai aussi été encouragée par les avis très positifs que j’ai vu fleurir un peu partout.

Alors George est-il un ouvrage qui m’a convaincu?

Oui… mais!

Alors il faut bien noter que j’ai beaucoup aimé le fait de parler de la question par le biais d’une petite fille car je pense que ce sujet doit être abordé tôt dans l’enfance car il n’y a rien de malsain ou d' »anormal » (que je hais ce qualificatif) dans la souffrance ressenti par les trans-genres. En plus d’éviter de créer plus d’intolérance qu’il n’y en a déjà, faire de la médiation sur le sujet pourrait aider certains enfants à communiquer sur leur ressenti et donc éviter certaines souffrances inutiles à mon sens. George étant écrit par une personne non binaire, ile évite l’écueil dans lequel certains auteurs peuvent tomber en n’utilisant pas les bons pronoms ou terminaisons. Le roman est par ailleurs très clair, agréable à lire et je me suis plutôt bien attachée à George qui est confrontée à des difficultés mais aussi à de l’aide ou de la compréhension de la part de personnes dont elle n’attendait rien.

Pourtant j’ai trouvé que le style d’écriture n’était pas à la hauteur de la plupart des publications de l’école des loisirs qui m’a habitué à des plumes un peu plus originales et à des auteurs qui ne prennent pas les enfants pour de « sous-lecteurs ». Ceci est rendu par le fait que le roman se veut très « éducatif ». Alors oui, bien entendu ce n’est pas encore un sujet très répandu dans la littérature jeunesse et surtout dans les grands médias et peut être qu’un jour il sera plus facile d’introduire des personnages queer sans faire de l’éducatif mais pour l’instant ce côté très pédago peut empêcher une certaine immersion dans le récit et le style narratif de se développer réellement.

George reste cependant un roman nécessaire dans une bibliothèque déjà pleine de héros qui se ressemblent et il sera très utile pour la médiation sur la trans-identité à destination des moins de douze ans.

GeorgeBabelioLivraddictGoodreads

Publicités

5 réflexions au sujet de « George »

    1. Un jour on aura le droit à des œuvres avec des personnages trans qui ne seront pas là pour faire de la figuration ou pour porter le sujet. Enfin j’espère que ce jour arrivera!
      Merci de toujours passer par là malgré le fait que tu dois sûrement être en train de défaire des cartons! ^^

      Aimé par 1 personne

  1. Même si le côté éducatif est peut-être dommage, il l’est pour des personnes déjà sensibilisées sur le sujet mais pas forcément pour les autres. Je pense (malheureusement) que ce genre de livres est encore essentiel dans notre société très hétéronormée et plutôt hostile aux questions de transidentité. Donc je suis très contente de savoir qu’il y a un livre de ce type disponible pour les enfants, ils sont les premiers à être influencés fortement par les normes sociétales. (la preuve avec les jouets genrés)

    Par contre, tu as raison sur le fait qu’un personnage transgenre devrait être au premier plan sans que cette caractéristique soit au centre de l’histoire. Mais on progresse, j’y crois 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :