Lectures

La trilogie Lockie Leonard

9782211090049

Auteur: Tim Winton
Éditeur: L’école des loisirs
Collection: Médiume poche
534 pages pour la trilogie complète
9,70 euros par tome
romans dès 12 ans

La quatrième de couverture:

Le jour où Lockie débarqua dans cette ville, il pleuvait. La vieille Falcon familiale avait été chargée comme un bateau de réfugiés, et les Leonard avaient quitté la grande ville pour venir s’installer dans ce trou perdu. Toute la famille essayait d’avoir l’air gai, mais l’endroit avait vraiment l’air minable. Une toute petite ville, et plutôt cradingue. Et quand les Leonard virent la maison de fonction que leur allouait la police locale, plus personne ne moufta dans la voiture. Le petit frère de Lockie la regarda en se bouchant le nez. Le bébé se trémoussa sur le siège avant. Son père laissa le moteur tourner. Et sa mère fondit en larmes.  » Ce qui angoisse surtout Lockie, treize ans, dans ce déménagement, c’est le lycée. Il subit d’ailleurs, le premier jour, un bizutage sévère, en tant que nouveau, pas en tant que fils de flic – par chance, la nouvelle ne s’est pas encore répandue. Le capitaine Leonard est de l’espèce  » flic-qui-lit-des-livres « . S’il n’était pas tenté de mettre la sirène quand il vient chercher Lockie à la sortie pour l’emmener faire du surf, il serait parfait. La mère de Lockie est plutôt bien, elle aussi, malgré son côté  » si on parlait de sexualité « . Pourvu qu’il puisse tenter de nouvelles prouesses sur sa planche de surf, et même faire la pige aux grands, Lockie envisage l’avenir avec sérénité. Mais il tombe raide amoureux de Vicki Streeton, qui vient de jeter son dévolu sur lui. Vicki est la star du lycée et Lockie passe en une journée de l’anonymat à la gloire. Ils s’aiment, ils s’adorent, ils ne se quittent plus. Ils deviennent les mascottes du lycée. Les élèves les respectent, les adultes sont tout attendris. Lockie a l’impression de voler. Mais, même à treize ans, l’amour peut être une chose très compliquée et fragile…

Mon avis:

Lorsque j’étais enfant j’ai pu profiter d’un abonnement chez l’école des loisirs, ce qui explique la confiance que j’accorde à l’éditeur encore aujourd’hui. J’ai grandi avec les couvertures pas toujours très réussies de leurs collections et je suis extrêmement habituée à la mise en page typique des romans médium. Plusieurs romans m’ont marqué lorsque j’étais pré-ado / ado mais si il y en a bien un que j’ai énormément lu à cette période c’est bien L’amour est la septième vague de Tim Winton. Lorsqu’il fût publié pour la première fois en 1998 il ne s’agissait pas encore d’une trilogie mais il y a quelques années j’ai découvert que l’auteur avait écrit deux autres tomes pour compléter les aventures de Lockie Leonard.

Cette trilogie suit la vie du jeune Lockie Leonard sur une année de sa vie, depuis son entrée au lycée lors de son déménagement à sa rentrée scolaire suivante. Tim Winton nous transporte dans la vie de cet adolescent à la famille ordinaire et pourtant pas comme les autres et il souligne toute l’originalité d’un quotidien qui peut sembler banal. Les trois tomes abordent des sujets différents: la difficulté de s’intégrer, l’amour, la sexualité et les tracas d’adolescents pour l’amour est la septième vague; l’amitié et l’écologie pour demain et le jour suivant; la famille et la dépression pour tu es une légende. Si le second tome ne m’a pas forcément énormément convaincu malgré la plume toujours parfaitement équilibrée de Tim Winton, le premier et le troisième tome sont pour moi le moyen de passer un excellent moment entre intelligence et humour. J’ai été très heureuse de vivre à nouveau quelques moments aux côtés de Lockie Leonard et ces livres font indéniablement partis de ceux qui resteront sur les étagères de mes bibliothèques.

L’amour est la septième vague sur:  BabelioLivraddictGoodreads

Publicités

4 réflexions au sujet de « La trilogie Lockie Leonard »

  1. Tiens, je n’en avais jamais entendu parler ! Ma culture littéraire te remercie du coup, d’autant plus que c’est une série qui pourrait me plaire vu les thèmes abordés 🙂 …et évidemment, je suis plutôt d’accord avec toi en ce qui concerne les couvertures souvent ratées !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :