Lectures

L’aube sera grandiose

l'aube sera grandiose

La quatrième de couverture:

Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu’elle lui a cachés jusqu’alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets… Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin..

Mon avis:

Voilà qu’il faut revenir sur un de mes coups de cœur de l’année 2017. Coup de foudre inespéré car même si je suis très sensible à la plume d’Anne-Laure Bondoux et que l’aube sera grandiose a remporté le prix Vendredi, j’avais très peur de passer à côté. J’ai entendu des milliers d’avis très bons et quelques uns de très mitigés. Voici donc le mien, après avoir avalé ces 300 pages en quelques heures: le dernier Anne-Laure Bondoux est une petite pépite, un concentré de douceur et de révolte.

Les révélations que Titania va dévoiler à sa fille Nine, sur le temps d’une nuit, dans une cabane au fond des bois, vont nous entrainer sur la piste d’une saga palpitante et de lourds secrets de famille. Avec des personnages hauts en couleurs et des évènements qui semblent tout droits sortis d’une fiction (et en même temps nous sommes dans un roman!), il est difficile de savoir si la romancière ne s’emporte pas parfois (la maman de Nine écrit des polars). Comme Nine, j’ai été pendu aux lèvres de cette mère fantasque qui nous conte l’aventure de sa vie. Chaque personnage donne envie de le rencontrer et la construction du récit entre passé et présent est parfaitement équilibré.

J’ai vu plusieurs critiques qui parlaient du fait que c’était la mère l’héroïne de l’histoire et pas la fille donc que ce n’était pas de la littérature jeunesse. Bien entendu on s’attache principalement à l’histoire de Titania car c’est elle qui raconte mais pourquoi ne serai ce pas de la littérature jeunesse? Au final n’est ce pas juste un choix éditorial et celui ci n’aurait il pas pu être publié du côté de la littérature « généraliste »? Et si oui cela ne veut pas dire qu’il doit forcément être publié du côté des « grandes personnes ». L’aube sera grandiose a le mérite de nous poser ces questions, de proposer de la littérature de grande qualité, peu importe le public et de nous faire voyager. C’est tout ce que je demande à un bon bouquin.

L’aube sera grandiose sur:  BabelioLivraddictGoodreads

5 réflexions au sujet de « L’aube sera grandiose »

    1. Je ne sais pas pourquoi il y a cette obsession de juger un livre selon qu’il soit adressé à un public jeune ou non. Comme si déjà, le fait qu’un livre soit publié en jeunesse cela voudrait dire qu’il doit être moins exigeant.
      Et oui souvent l’âge des protagonistes et un indice pour classer les romans jeunesses par âge mais ce n’est qu’un indicateur pour s’orienter, pas une règle.

      Aimé par 1 personne

  1. Comme j’ai envie de lire ce roman ! J’attends avec impatience sa sortie poche pour pouvoir me l’offrir et le ranger à côté de « tant que nous sommes vivants », que j’avais tant aimé.

    Merci pour cet article qui me fait d’autant plus trépigner d’impatience ! 😙

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s