Lectures

Dans le désordre

dans-le-desordre

Auteur: Marion Brunet
Éditeur: Sarbacane
Collection: exprim’
256 pages
15,50 euros
roman dès 13 ans

La quatrième de couverture:

Ils sont sept.
Sept qui se rencontrent en manif, dans la révolte, dans le désor- dre, et se lient d’amitié, refusant la vie calibrée et matérialiste que le monde leur impose. Parce qu’ils ont de la colère et de l’amour en reste, ils choisissent de vivre ensemble, joyeusement, en squat et en meute, avec leurs propres règles. Et au cœur de la meute, il y a Jeanne et Basile, qui découvrent l’amour, celui qui brûle et transporte, au milieu des copains – et dans l’intensité d’une vie nouvelle et différente.
Mais la lutte et l’engagement pour une vie « autre » ont un prix, qu’ils paieront très cher… et qui les transformera pour toujours.

Mon avis:

Frangine m’ayant fait une forte impression, je n’ai pas mis beaucoup de temps à me jeter sur Dans le désordre, chez le même éditeur, dans la même collection. Je ne vais pas vous refaire mon blabla habituel sur à quel point je fais confiance à cette dernière.

Dans Frangine Marion Brunet s’attaque encore une fois à des sujets forts, en mêlant l’amour, le militantisme, la quête d’identité, les problème familiaux et sociaux… Ce qui m’impressionne encore une fois c’est à quel point elle peut taper juste dans se façon de dresser des portraits d’adolescents ou de jeunes adultes qui paraissent frôler presque la caricature sans jamais l’atteindre. Marion Brunet a trouvé comment tenir sur un fil d’équilibriste entre le fantaisiste et le cliché qui fait qu’elle ne tombe ni d’un côté ni de l’autre.

Bien entendu mon petit cœur d’artichaut et de jeune fille engagée a été séduite par le quotidien de Jeanne, Basile, Alison, Tonio, Marc, Lucie et Jules. Ces jeunes (et moins) qui décident de vivre dans un squat avec chacun leurs raisons. Sans faire de cette vie de bohème un idéal romantique, l’auteure nous donne des pistes pour se faire sa propre opinion et engager une réflexion sur des sujets tels que l’hyper-consommation, la solidarité, la différence, le militantisme comme mode de vie et bien sûr tout en créant un fil conducteur avec cette histoire d’amour passionnée.

Sans entrer plus dans les détails je vous laisse vous faire votre propre avis et me le laisser dans les commentaires si vous l’avez lu. Bien entendu je suis consciente d’être parfaitement la cible de ce genre de fiction tellement proche de choses que je peux ou j’ai pu côtoyer et que pour certain la lecture est un moment fait pour s’évader.

Dans le désordre sur:  BabelioLivraddictGoodreads

Publicités

9 réflexions au sujet de « Dans le désordre »

  1. Je ne pense pas que le côté proche de la réalité empêche pour autant de s’évader 🙂 bien sûr, c’est peut être moins flagrant que quand tu t’embarques dans une épopée de fantasy, mais bon !

    Comme quasiment toutes les publications Sarbacane, celui-ci me tente bien ! On l’a à la médiathèque mais je n’ai pas encore eu le temps de le lire…

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime bien alterner mais c’est vrai que je préfère toujours les contemporains malgré mon attirance pour la fantaisie aussi… et puis comme on en parlait chez toi parfois les genres sont flous. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :