Lectures

Simple

9782211074698

Auteur: Marie-Aude Murail
Éditeur: L’école des loisirs
Collection: Médium / Médium poche
206 pages / 204 pages
10,50 euros / 6,80 euros
roman dès 12 ans

La quatrième de couverture:

Simple dit  » oh, oh, vilain mot  » quand Kléber, son frère, jure et peste.
Il dit  » j’aime personne, ici  » quand il n’aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud’hommes cachés dans les téphélones, les réveils et les feux rouges. Il a trois ans et vingt-deux ans. Vingt-deux d’âge civil. Trois d’âge mental. Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s’occuper de Simple.
Simple a un autre ami que son frère. C’est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie à la mort. Il va tuer Malicroix, l’institution pour débiles où le père de Simple a voulu l’enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin. Monsieur Pinpin, dans ces cas-là, il pète la gueule. Rien n’est simple, non, dans la vie de Simple et Kléber. Mais le jour où Kléber a l’idée d’habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué.

Mon avis:

Comment être (presque) sûr de passer un bon moment? Prendre un roman de Marie-Aude Murail et se laisser entrainer par ses personnages attachants et ses histoires simples (ah ah) mais bien menées. Je dois dire qu’une fois encore, la magie a opéré avec Simple.

Le style toujours fluide et intemporel (mais en accord avec son temps, là est toute la subtilité de la plume) de l’auteure met en valeur les protagonistes dont on ne peut que se prendre d’affection. Barnabé, alias Simple, 22 ans (mais 3 ans d’âge mental) et Kléber, 17 ans, qui doit porter un fardeau bien trop lourd pour lui, l’éducation de son grand-jeune frère pour ne pas le laisser à l’institution. C’est un réel plaisir d’accompagner ces deux frères lorsqu’ils sont séparés, avec leur propre vie et leurs propres préoccupations, mais c’est encore plus jubilatoire de les suivre dans leur complicité relevée par les interventions de Monsieur Pinpin.

Marie-Aude Murail sait toujours comment aborder des sujets importants avec une semblante facilité. Chacun de ses romans est pour moi un parfait jeu d’équilibriste entre la légèreté et le sérieux. Ils s’adressent donc à un public bien plus large qu’il n’y parait.

Humour, décalage et émotions sont au rendez-vous dans ce cultissime roman de l’auteure, non moins reconnue, de Oh, boy!

Simple sur:  BabelioLivraddictGoodreads

Publicités

2 réflexions au sujet de « Simple »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s