Lectures

Quelques minutes après minuit

quelques_minutes_apres_minuit

Auteur: Patrick Ness d’après une idée de Siobhan Dowd / Illustrateur: Jim Kay
Éditeur: Gallimard jeunesse
Collection: Grand format littérature (disponible dans la même collection en version enrichie et en folio junior)
215 pages
18 euros
roman dès 12 ans

La quatrième de couverture:

Depuis que sa mère a commencé son traitement, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. A minuit sept, un monstre vient le voir, qui a l’apparence d’un if gigantesque, quelque chose de très ancien et de sauvage. Mais pour Conor, le vrai cauchemar recommence chaque jour: sa mère lutte en vain contre un cancer, son père est devenu un étranger, et il est harcelé à l’école. Au fil des visites du monstre, l’adolescent comprend que son vrai démon est la vérité, une vérité qui se cache au plus profond de lui, terrifiante.

Mon avis:

Dire qu’il a fallu que j’attende la sortie sur grand écran de ce désormais classique de la littérature jeunesse pour enfin m’y mettre. Ce n’est pas comme si je n’entendais pas depuis sa sortie du bien de Quelques minutes après minuit mais vous savez bien comment on peut être à se dire qu’on aura toujours le temps de lire tel ou tel ouvrage plus tard.

L’histoire vous devez tous commencer à la connaitre. On suit le jeune Conor qui, à treize ans, doit affronter une situation familiale difficile entre sa maman malade et son papa qui est parti refaire sa vie à l’étranger. Ses nuits sont troublées par le visite d’une entité qui prend la forme d’un if pour lui narrer trois histoires. Au fil des pages, Connor devra faire face à la vérité et nous serons peu à peu confronter aux émotions qui le traverse.

Je pense que je peux ranger Quelques minutes après minuit au rang de coup de cœur tant j’ai été submergée par les émotions. Connaissant d’avance le sujet douloureux je pensai ne pas être touchée à ce point ou alors de manière un peu trop « facile » or la beauté des mots et la façon dont Patrick Ness aborde le sujet de la maladie détonne par rapport à de nombreux romans ayant la même thématique. La complexité des émotions ressenties par Conor apporte une touche de réalisme qui se complète parfaitement à l’aspect de conte fantastique.

Je ne suis pas allée voir le film donc je ne sais pas ce que donne l’adaptation donc n’hésitez pas à me faire des retours par rapport à celui-ci!

Quelques minutes après minuit sur:  BabelioLivraddictGoodreads

Publicités

8 réflexions au sujet de « Quelques minutes après minuit »

  1. Je te recommande le film également ! Je l’ai trouvé excellent, fidèle, plein d’émotions également. Le monstre est convaincant (c’était d’ailleurs ma plus grande crainte), tout comme l’acteur qui joue Conor. Ah, et j’ai adoré la manière dont ils ont réalisé les contes ! Si tu veux, j’avais écrit une critique un petit peu plus détaillée que ça sur le blog !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s