Lectures

Flocons d’amour

logo_3059931

Auteurs: John Green, Maureen Johnson, Lauren Myracle
Éditeur: Hachette Romans
Collection: Bloom / Hors-Séries
352 pages
13,90 euros
roman dès 13 ans

La quatrième de couverture:

24 décembre. Nuit des miracles ? Ou des catastrophes ? Une terrible tempête, un train bloqué dans la neige. Gracetown : tous les voyageurs descendent ! Gracetown… Bourgade perdue au milieu de nulle part qui vous ferait presque regretter le traditionnel et soporifique repas de Noël. Pourtant Jed, Jubilé, et les autres vont partager le réveillon le plus insolite de leur vie. Dans un café bondé de pom-pom girls ou au détour d’une route enneigée, les rencontres inattendues se multiplient. Les couples se font, se défont et se refondent. Louvoyant entre les flocons, les flèches de Cupidon qui pleuvent sur la ville ne laisseront personne de glace ! John Grenn, Maureen Johnson, Lauren Myracle : les plumes de trois grands auteurs s’allient pour vous faire rire et rêver d’amour, créant un univers où les anges de Noël ne chôment pas !

Mon avis:

J’ai lu ce roman dans le cadre du challenge Cold Winter pour le menu « la magie de noël ». Pour rappel, il s’agit de lire deux livres dont l’histoire se déroule durant les fêtes de fin d’année. J’ai donc entamé ce menu avec Flocons d’amour qui comme sont titre l’indique nous propose de partager des histoires d’amour au moment de Noël.

Je ne suis pas adepte des romances à l’eau de rose mais j’aime beaucoup John Green et les histoires d’amour ne me rebutent pas spécialement si elles ne sont pas entourées de clichés. Flocons d’amour n’aura pas été un coup de cœur et je ne pense pas que ce sera une lecture qui me marquera mais j’ai passé un agréable moments dans un cocon enneigé et cette lecture m’a fait du bien. Bien entendu l’histoire tourne autour de trois histoires d’amours plus ou moins liées et celles-ci pourraient tomber dans la mièvrerie mais ce n’est le cas à aucun moment. Même si on est loin des sentiments profonds et torturés qui me font vibrer habituellement, les trois auteurs dressent le portrait d’adolescents réalistes sur une toute petite période de leurs vies et nous plongent au cœur ce celles-ci avec une fluidité étonnante. Les trois styles d’écritures et les trois histoires se mêlent par petites touches aisément et je n’ai pas été déçue de quitter une histoire pour une autre.

Un peu de douceur pendant ces fêtes de fin d’années c’est tout ce qu’il me fallait en transition entre deux lectures plus denses mais je ne suis pas sûre que Flocons d’amour soit aussi agréable à lire en été (peut être si vous n’êtes pas totalement influencés par le temps et les saisons).

Flocons d’amour sur:  BabelioLivraddictGoodreads

Publicités

8 réflexions au sujet de « Flocons d’amour »

  1. Si je me souviens bien, je l’ai lu la première fois au mois d’avril. Mais ça ne m’a pas empêchée de me plonger dans l’histoire tout de même ^^ A la base je l’ai acheté parce que j’ai vu le nom de John Green sur la couverture, mais au final c’est justement son histoire que j’ai le moins aimé.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s