Lectures

De cape et de mots

9782278059522-t

Auteur: Flore Vesco
Éditeur: Didier-Jeunesse
192 pages
14,20 euros

La quatrième de couverture:

Serine, en dépit de la volonté de sa mère, refuse de se marier. Mais pour sortir ses frères de la pauvreté, elle doit agir. Sa décision est prise : elle sera demoiselle de compagnie ! La tâche s’annonce difficile : la reine est capricieuse, antipathique, et renvoie ses demoiselles aussi souvent qu’elle change de perruque. Mais Serine ne manque pas d’audace et, tour à tour, par maladresse ou génie, se fait une place. Elle découvre alors la face cachée de la cour : les manigances, l’hypocrisie et les intrigues… et tente de déjouer un complot.
Un premier roman décapant qui marque tant par la singularité de son héroïne que par la plume inventive de son auteur.

Mon avis:

Je crois que je n’ai jamais entendu de commentaires négatifs à propos de De Cape et de Mots et du style d’écriture de Flore Vesco. Poussée par la sortie de son dernier roman jeunesse et par sa présence au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil je me suis donc lancée dans son premier ouvrage. (Entre temps elle a donc remporté le prix La voix des blogueurs, prix décernés par 8 blogueurs au salon).

On suit donc Serine dans ses aventures à la cour et très vite on s’attache à cette héroïne qui ne fait que ce qu’elle veut et se sort de toutes les situations par son esprit et par la parole. Flore Vesco a trouvé là une intrigue qui correspond parfaitement à sa plume pleine d’humour et de bons mots. Elle les manie à la perfection et sait user des calembours sans alourdir le récit. J’ai particulièrement aimé les noms de chapitres et les notes de bas de page qui sont simplement à mourir de rire. Par ailleurs il est appréciable d’avoir une héroïne qui n’a pas besoin de l’aide d’un héros masculin pour l’aider et qui s’en sort grâce à son inventivité et à son maniement des mots. On passe un moment agréable avec Serine et on n’a pas l’impression d’être dans un roman comme les autres qui ne nous laissera que très peu de souvenirs par la suite.

Même si il m’a manqué un petit quelque chose pour que De Cape et de Mots soit un coup de cœur (peut être le genre qui n’est pas mon favori ou le manque de drames qui font battre mon petit cœur d’habitude…) je conseillerai massivement ce roman aux jeunes lecteurs qui ont besoin d’être au contact d’une écriture stimulante.

De cape et de mots sur:  BabelioLivraddictGoodreads

Publicités

6 réflexions au sujet de « De cape et de mots »

    1. Non, c’est celui de la médiathèque, mais j’aurai aimé lui prendre son dernier titre « Louis Pasteur contre les loups-garous » mais à la place j’ai préféré faire la queue pour Ilya Green (j’ai tendance à préféré avoir des dédicaces d’illustrateurs.) En tous cas elle fait vraiment partie de cette vague de jeunes auteurs qui ont une plume reconnaissable et c’est assez chouette de voir ça. Si tu lis un de ses livres je suis curieuse de connaitre ton avis. 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s