Lectures

Les trois sœurs et le dictateur

les_trois_soeurs_et_le_dictateur

Auteur: Elise Fontenaille
Éditeur: Rouergue
Collection: Doado
75 pages
8,70 euros
roman dès 11 ans

La quatrième de couverture:

 Mina, une adolescente américaine, se rend pour la première fois en République dominicaine, le pays d’origine de son père. Elle fait la rencontre de sa grand-tante, qui va lui révéler le destin tragique de sa grand-mère, Minerva Mirabal. Adolescente encore, cette dernière a tenu tête au dictateur de l’époque, Rafael Trujillo, qui voulait en faire sa maîtresse.
S’appuyant sur l’histoire véridique des sœurs Mirabal, assassinées le 25 novembre 1960, devenu depuis le jour de lutte contre les violences faites aux femmes dans le monde entier, Elise Fontenaille nous plonge dans un conte contemporain cruel, une leçon d’histoire et une leçon de courage.

Mon avis:

Après avoir enchainée quelques grosses lectures SFFF, j’ai eu besoin de me tourner vers un tome unique, plus court et moins loin de l’imaginaire (j’adore les littératures de l’imaginaire mais j’ai clairement besoin d’alterner avec d’autres genres si je ne veux pas faire d’overdose). Lorsque je suis tombée sur cet ouvrage d’à peine 75 pages qui me promettait d’évoquer l’histoire des soeurs Mirabal dont j’avais appris l’existence il y a peu via le projet Les culottées de Pénélope Bagieu, je me suis ruée dessus car il me permettait à la fois d’en savoir plus sur cette tragédie et de m’alléger l’esprit grâce à une lecture courte (oui je sais, je m’allège l’esprit avec des sujets graves).

Je préfère vous prévenir tout de suite que vous n’apprendrez pas beaucoup plus de choses sur le destins des trois sœurs via le roman d’Elise Fontenaille si vous avez lu les planches de Pénélope Bagieu. Cependant l’auteure nous apporte avec les trois sœurs et le dictateur, un autre point de vue par le témoignage familiale et la quête d’identité. Ce point de vue créé de l’émotion supplémentaire car ressentie par ceux qui sont toujours vivants. Il permet aussi de voir comment la vie a évolué en Républicaine Dominicaine à la suite de cette histoire.

J’ai apprécié le style d’Elise Fontenaille et j’ai trouvé son écriture touchante sans être larmoyante. Elle n’utilise à aucun moment de gros ressorts pour nous mettre les larmes aux yeux mais provoque une émotion retenue grâce à de petits détails. C’est une plume tout en retenue que j’aime particulièrement. J’aimerai la découvrir plus avec un roman plus long qui pourrait me permettre de ne pas rester sur ma fin car même si cette lecture m’a fait beaucoup de bien, elle m’a laissé un goût de trop peu.

Je peu donc vous conseiller cette lecture même si elle sera très vite englouti et vous encourage à faire des recherches sur ce passage de l’Histoire, un peu méconnu pour ma part.

Les trois sœurs et le dictateur sur:  BabelioLivraddict   – Goodreads

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s